6 astuces pour faire du compost en appartement

Comment faire du compost en appartement?

Au cours des dernières décennies, la quantité de déchets ménagers a considérablement augmenté. Cependant, en plus de réduire les déchets en amont, de nouvelles pratiques peuvent être adoptées telles que : le compostage des déchets organiques. Néanmoins, quelques questions se posent : que mettre dans son compost ? comment utiliser un composteur ? et comment fabriquer un composteur d’appartement ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article. Découvrez dès maintenant les astuces à savoir avant de se lancer.

Pourquoi faire du compostage ?

Une grande majorité des déchets produits chaque jour sont essentiellement des déchets organiques, ce qui signifie qu’ils sont compostables. Le compostage est une approche écologique de recyclage des déchets verts, mais c’est aussi une solution naturelle et bon marché pour fabriquer de l’engrais pour les plantes d’intérieur.

Quel composteur choisir en appartement ?

Le composteurs d’appartement, également nommé « composteur de balcon », est un allié précieux pour valoriser ses déchets ménagers. Ce dispositif est aujourd’hui très apprécié en milieu urbain. En effet, il présente de nombreux avantages :

  • peu encombrant
  • diminue la quantité de déchets ménagers
  • limite les coûts liés à l’élimination des déchets
  • permet de réduire l’utilisation de produits dangereux, d’additifs et de perturbateurs endocriniens
  • réduit le volume de nos poubelles
  • permet de confectionner soi-même un engrais bio, 100 % naturel et de qualité
  • utile pour les potagers urbains
  • ne dégage pas d’odeur désagréable

  • Le composteur d’appartement se présente sous différentes formes selon le système de compostage choisi, le style et bien-entendu la contenance désirée.

    Le lombricomposteur

    Ce dispositif efficace et simple à mettre en œuvre consiste à mettre des lombrics dans ses ordures ménagères. Dès lors, ils se chargent de les digérer pour obtenir au final du terreau ou du compost.

    Le lombricomposteur se composent d’une multitude de bacs empilés les uns au dessus des autres et d’un récipient de collecte d’engrais liquide nommé également « thé de compost ».

    Ce dernier est un engrais naturel riche, idéal pour nourrir les plantes non seulement dans les jardins, mais aussi dans les potagers urbains. Un robinet peut être intégré dans le bac de base pour un accès facile au liquide. L’utilisation d’un lombricomposteur vous permettra de récolter les bénéfices d’un compost mature après 4 à 6 mois.

    Pour en savoir plus sur les différents composteurs, visitez le site composteur.info.

    composteur appartement

    fabriquer un composteur avec une poubelle

    La poubelle à compost

    La poubelle à compost se présente sous la forme de bac simple. Elle est souvent équipé de filtres qui garantissent l’absence d’odeur. Il s’agit surtout d’un intermédiaire entre la cuisine et un plus grand bac à compost, ce qui explique sa contenance limitée.

    Quels déchets privilégier dans un composteur d’appartement?

    Le composteur d’appartement est en règle générale destiné à toutes sortes de déchets verts. Ainsi, il est possible d’y mettre non seulement des restes de quinoa, pâtes, riz ou marc de café mais aussi les épluchures de légumes. De même, les coquilles d’œufs broyées, les cartons humides et les essuie-tout usagés sont recyclables.

    Néanmoins, il est déconseillé de placer certains déchets comme : les résidus d’ails, d’échalotes ou d’oignons, les restes d’origine animale comme les fruits de mer, le poisson ou la viande, les prduits laitiers, les agrumes et les poireaux.

    Compostage en appartement : comment ça fonctionne ?

    Le compostage en appartement doit suivre quelques étapes, quel que soit le type de composteur choisi :

  • Déposer les déchets organiques dans un contenant de votre choix
  • Mettre du terreau à l’avance ou poser un carton sec
  • Mélanger les déchets uniformément et régulièrement, environ une fois par semaine. Assurez-vous d’humidifier le compost lorsqu’il sèche
  • Dans la mesure du possible, collectez le thé de compost tous les jours. Utilisez-le pour arroser le potager ou le jardin et nourrir les plantes.

  • Dans le cas d’un lombricomposteur, le mécanisme suit un principe simple :

    Les vers sont placés dans un récipient (appelé « lombricomposteur ») pour minéraliser rapidement la matière organique. Environ 500 vers de terre sont nécessaires pour 100 g de déchetss par jour. Le plus courant est le ver rouge Eisenia foetida, mais d’autres espèces conviennent également. Ne mélangez pas plusieurs espèces de vers (cela pourrait interrompre le processus). Aussi, n’utilisez pas de vers de jardin qui ne conviennent pas au lombricompostage.

    Il est important de garder le lombricompost à l’abri du soleil et de la pluie. Les vers de terre ont besoin de beaucoup d’oxygène, de températures comprises entre 15 et 25 °C et d’une humidité élevée pour être actifs, mais pas d’humidité excessive.

    Quelques conseils pour un compostage réussi

    La clé du compostage se situe dans l’équilibre CHAA. C’est à dire entre le carbone, l’humidité, l’azote et l’aération.

    Équilibre optimal d’azote et de carbone

    Il vous faut arriver à un mélange optimal entre les éléments secs et les éléments humides ainsi qu’entre les d’actifs riches en carbone et les ingrédients riches en azote. Les déchets bruns, secs et durs sont normalement riches en carbone, tandis que les déchets verts, humides et par nature moins durs sont riches en azote. La règle est donc de trouver un équilibre entre les apports de matière verte et brune.

    Ventilation et humidification

    L’aération permet d’éviter un compostage partiel, odorant et lent. Il est également recommandé de remuer régulièrement le contenu, c’est-à-dire toutes les 4 à 6 semaines. Les micro-organismes responsables de la décomposition nécessitent des quantités suffisantes d’oxygène pour assurer le bon fonctionnement du processus. La couche inférieure est ramenée à la surface avec un outil spécial. Pour une aération optimale, n’hésitez pas à placer un lit de branches.

    Surveiller l’humidité

    Quant à l’humidité, des niveaux élevés gonflent les déchets et nuisent à la ventilation. Pour résoudre ce problème, ajoutez simplement plus de terre ou de matière sèche. Pour déterminer le pourcentage, regardez la composition générale de l’ensemble du compost. Ramassez-en une poignée et pressez la dans la main :

    – Quelques gouttes d’eau signifient une humidité optimale.
    – Un écoulement d’eau indique que le compost est trop humide.
    – Une texture poussiéreuse indique que le contenu est trop sec.

    Que faire avec son compost ?

    Le compost est prêt lorsqu’il devient brun foncé et sent bon la terre. Les matériaux humides et secs ne sont plus reconnaissables.

    Le compost peut être utilisé de plusieurs façons :

  • Au jardin : Améliore la structure du sol, sa qualité et sa capacité à retenir l’eau.
  • Un ajout idéal aux plantes d’intérieur, aux parterres de fleurs, autour des vivaces, des jardinières d’extérieur ou des pelouses.
  • Des dons à des associations sont également possibles.
  • Fabriquer un composteur d’appartement

    Si les lombricomposteurs peuvent coûter cher, il est néanmoins tout à fait possible de créer le vôtre.

    Pour cela, il vous faut :

  • 5 conteneurs de taille aussi similaire et assortis que possible
  • du grillage
  • un cutter
  • des vers
  • Et quelques plantes
  • Pour les bacs, de simples caisses en plastique en peuvent suffire. Par ailleurs, selon la taille du foyer, les dimensions doivent être ajustées. Par exemple, pour 2 personnes il faut calculer 50 cm de long et 40 cm de large. Si vous êtes quatre personnes, vous pouvez presque doubler ces mesures.

    Dans tous les cas, la hauteur du conteneur doit être d’au moins vingt centimètres.

    La structure d’un lombricomposteur contient 5 étages :

  • 1er étage : un bac au bas de la structure pour recueillir le jus.
  • 2e étage : un bac avec de petits trous empêchant les vers de passer. Ce contenant recueillera le compost prêt à l’emploi.
  • 3è étage : un plateau parsemé de trous de 10 cm et doublé d’un grillage.
  • 4e étage : même processus qu’au 3e étage.
  • 5è étage : une poubelle avec un fond découpé qui agit comme un rehausseur pour contenir plus de déchets.

  • Faire son compost en ville, c’est possible ! (vidéo)

    on peut en réalité très bien faire son propre compost en ville, même quand on habite en appartement !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *